Did you know that you can help us produce ebooks by proof-reading just one page a day? Go to: Distributed Proofreaders

Online Reader

Napoléon Le Petit by Victor Hugo

First PagePrevious Page 

Next PageMy BookmarksDownload Book


N.B. You should enable cookies to read online. With cookies on, the last page you viewed will be bookmarked automatically. Without cookies you must remember to bookmark the last page manually, otherwise you won't be able to later resume your reading.

«C'est par ce procédé que le coup d'état conquit la France et vainquit
Paris. Oui, Paris! On a besoin de se le répéter à soi-même, c'est à
Paris que cela s'est passé!

«Grand Dieu! les baskirs sont entrés dans Paris la lance haute en
chantant leur chant sauvage, Moscou avait été brûlé; les prussiens sont
entrés dans Paris, on avait pris Berlin; les autrichiens sont entrés
dans Paris, on avait bombardé Vienne; les anglais sont entrés dans
Paris, le camp de Boulogne avait menacé Londres; ils sont arrivés à nos
barrières, ces hommes de tous les peuples, tambours battants, clairons
en tête, drapeaux déployés, sabres nus, canons roulants, mèches
allumées, ivres, ennemis, vainqueurs, vengeurs, criant avec rage devant
les dômes de Paris les noms de leurs capitales, Londres, Berlin, Vienne,
Moscou! Eh bien! dès qu'ils ont mis le pied sur le seuil de cette ville,
dès que le sabot de leurs chevaux a sonné sur le pavé de nos rues,
autrichiens, anglais, prussiens, russes, tous, en pénétrant dans Paris,
ont entrevu dans ces murs, dans ces édifices, dans ce peuple, quelque
chose de prédestiné, de vénérable et d'auguste; tous ont senti la sainte
horreur de la ville sacrée; tous ont compris qu'ils avaient là, devant
eux, non la ville d'un peuple, mais la ville du genre humain; tous ont
baissé l'épée levée! Oui, massacrer les parisiens, traiter Paris en
place prise d'assaut, mettre à sac un quartier de Paris, violer la
seconde Ville Éternelle, assassiner la civilisation dans son sanctuaire,
mitrailler les vieillards, les enfants et les femmes dans cette grande
enceinte, foyer du monde, ce que Wellington avait défendu à ses
montagnards demi-nus, ce que Schwartzenberg avait interdit à ses
croates, ce que Blücher n'avait pas permis à sa landwehr, ce que Platow
n'avait pas osé faire faire par ses cosaques, toi, tu l'as fait faire
par des soldats français, misérable!»




LIVRE QUATRIÈME

LES AUTRES CRIMES




I

QUESTIONS SINISTRES


Quel est le total des morts?

Louis Bonaparte, sentant venir l'histoire et s'imaginant que les Charles
IX peuvent atténuer les Saint-Barthélémy, a publié, comme pièce
_justificative_, un état dit «officiel des personnes décédées». On
remarque dans _cette liste alphabétique_[36] des mentions comme
celle-ci:--Adde, libraire, boulevard Poissonnière, 17, tué chez
lui.--Boursier, enfant de sept ans et demi, tué rue Tiquetonne.--Belval,
ébéniste, rue de la Lune, 10, tué chez lui.--Coquard, propriétaire à
Vire (Calvados), tué boulevard Montmartre.--Debaecque, négociant, rue du
Sentier, 45, tué chez lui.--De Couvercelle, fleuriste, rue Saint-Denis,
257, tué chez lui.--Labilte, bijoutier, boulevard Saint-Martin, 63, tué
chez lui.--Monpelas, parfumeur, rue Saint-Martin, 181, tué chez
lui.--Demoiselle Grellier, femme de ménage, faubourg Saint-Martin, 209,
tuée boulevard Montmartre.--Femme Guillard, dame de comptoir, faubourg
Saint-Denis, 77, tuée boulevard Saint-Denis.--Femme Garnier, dame de
confiance, boulevard Bonne-Nouvelle, 6, tuée boulevard
Saint-Denis.--Femme Ledaust, femme de ménage, passage du Caire, 76, à la
Morgue.--Françoise Noël, giletière, rue des Fossés-Montmartre, 20, morte
à la Charité.--Le comte Poninski, rentier, rue de la Paix, 32, tué
boulevard Montmartre.--Femme Raboisson, couturière, morte à la maison
nationale de santé.--Femme Vidal, rue du Temple, 97, morte à
l'Hôtel-Dieu.--Femme Seguin, brodeuse, rue Saint-Martin, 240, morte à
l'hospice Beaujon.--Demoiselle Seniac, demoiselle de boutique, rue du
Temple, 196, morte à l'hospice Beaujon.--Thirion de Montauban,
propriétaire, rue de Lancry, tué sur sa porte, etc., etc.


First PagePrevious Page 

Next PageMy BookmarksDownload Book